Les miniatures de Danny Cortes font fureur dans le milieu du hip-hop

Son nom c’est Danny Cortes et son passe-temps est de recréer en miniature les scènes de rue imprégnées de hip-hop d'un New York grinçant. Une passion qui va vite lui valoir la célébrité dans la communauté du rap. Il réalise des transactions rentables, même dans la prestigieuse maison de vente aux enchères Sotheby's.

C’est dans le quartier de Bushwick à Brooklyn que l’artiste a son atelier. C’est à partir des objets recyclés trouvés dans la rue qu’il réalise ses œuvres. Ce dernier qui n’est pas un fan de jouet et de miniatures voit en ses maquettes une manière de représenter son enfance. D’ailleurs, l’une de ces pièces mettait en scène le quartier où avait grandi Joell Ortiz, et le rappeur new-yorkais a tenu à l’acquérir.

Les miniatures de Cortes sont basées sur les scènes urbaines uniques de New York. C’est muni de « petites choses devant lesquelles nous passons tous les jours et auxquelles nous ne prêtons pas attention » que l’artiste construit ses œuvres. L'une de ses premières œuvres emblématiques a été faite à partir d'une simple glacière commerciale blanche. Au-delà du paysage urbain, l’artiste incorpore souvent des hommages à des rappeurs locaux mythiques comme Notorious B.I.G. et le Wu-Tang Clan dans ses miniatures.

C’est après avoir exposé ses premières créations sur les médias sociaux que son travail a connu le succès. Le label artistique Mass Appeal, partenaire du rappeur Nas, lui a commandé la maquette d'une boombox ghetto-blaster pour la couverture d'un mini album de DJ Premier. En mars 2022, quatre de ses œuvres ont été vendues lors d'une vente aux enchères sur le hip-hop chez Sotheby's. Parmi elles, un camion de crème glacée est parti pour 2 200 dollars.